1

Introduction

posté par Eve le 20-06-2013

Nous avons réalisé l'identité graphique du nouveau festival Open House. Pour la première fois à Bruxelles, 24 laboratoires artistiques et bureaux de management alternatif se réunissent pour présenter leurs pratiques et recherches au cours d’un événement dédié tant au grand public qu’aux professionnels.


1.1

laboratoires

posté par Eve le 20-06-2013

Le nouveau domaine Open House se propose de rendre visible à l’occasion d’un festival, le potentiel créatif bruxellois, en rassemblant et en offrant un contexte tangible et commun à des structures transversales, non-institutionnelles, présentées sous la dénomination de «laboratoires artistiques». Ces laboratoires artistiques(1) s’inscrivent dans une démarche singulière et alternative en mettant à disposition des artistes : des lieux, des espaces de travail, de recherches, d’expérimentations et d’échanges, non soumis à une obligation de résultat.

 


2

Projet

posté par Eve le 20-06-2013

2.1

Des espaces de liberté

posté par Eve le 20-06-2013

Ces différents types d’espaces engendrés (matériels ou conceptuels) proposent une réflexion et suggèrent un positionnement sur la question de liberté, fondamentale à la démarche artistique. Cette question est l’une des problématiques majeures d’Open House. Le travail d’élaboration de l’identité visuelle s’inscrit donc dans une réflexion commune de mise en évidence de la valeur fondamentale de ces «espaces de libertés»(2).

(2) «L'élément fondamental de la nature humaine est le besoin d'une recherche créative, une création libre débarrassée de toute limite arbitraire ou de contrainte créées par des institutions. Il en résulte alors qu'une société décente devrait augmenter les possibilités qui permettent à cette caractéristique humaine de se réaliser.» Noam Chomsky, dans un débat public avec Michel Foucault, enregistré à l'école supérieure de technologie d'Eindhoven (Pays-Bas), en novembre 1971, diffusé à la télévision néerlandaise.


La notion d’«espace de liberté», en tant que valeur fondamentale, s’entend à la fois en termes d’espaces cartographiques (à échelles multiples : l’atelier, la salle de répétition, le laboratoire, l’enceinte d’une structure, les connexions d’une structure à une autre, le réseau de l’ensemble des structures proposées), qu’en termes d’espaces temporels (temps de résidence, temps de recherche permettant le processus de création). Il s’agit bien à la fois d’étendues d’espaces et de temps, plurielles et modulaires, à l’intérieur desquelles le mouvement créatif est possible.


2.2

In Between

posté par Eve le 20-06-2013

L’enjeu de l’identité visuelle du festival est de rendre compte par la mise en place d’un système graphique, typographique et visuel, du mouvement effectif à l’intérieur de ces «espaces». Par «mouvement» nous entendons le processus de glissement qui survient entre deux états (qu’il s’agisse d’un trajet géographique déambulatoire ou d’un processus créatif), et non pas le point de départ ou le commencement, ni le point d’arrivée ou la finalité. Il importe bien là ce qu’il y a entre : ce laps de temps et cet intervalle d’espace où les choses peuvent se créer et se transformer. En partant de ce constat, notre recherche s'est orientée vers un travail sur la translation(3).

(3) Transformation, déplacement d'une figure. En mathématiques, une translation est une transformation géométrique qui correspond à l'idée intuitive de «glissement» d'un objet, sans rotation, retournement ni déformation de cet objet.


L'univers visuel d'Open House est réfléchi dans ce sens : non pas en terme d'identité graphique fixe, mais plutôt en terme d'espace visuel, à l'intérieur duquel des va-et-vient sont possibles entre textes, images et formes graphiques.


2.3

Frontières & mouvement

posté par Eve le 20-06-2013

Le projet s'inscrivant véritablement dans la ville et se matérialisant par un système de parcours dans Bruxelles à la découverte de ces 24 laboratoires artistiques, notre proposition s'est orientée vers une réinterprétation des codes cartographiques de déplacements et de connexions entre un point et un autre.
Les 24 structures participantes ont été répertoriées par groupe et par proximité géographique, facilitant ainsi la mise en place de parcours(4).

(4) Itinéraires Google Map


4 zones sont ainsi définies, délimitant des espaces, des quartiers et associant chacune un certain nombre de structures.
Ces zones définissent des pôles, moteurs de forces créatives et se matérialisent visuellement par une série de tracés concentriques, assimilables en cartographie à des zones de hautes densités ou de hautes altitudes. Le principe de multiplicité (des tracés) permet de dire le mouvement, le phénomène de processus, de montrer les étapes et ce qu'il y a entre.
Ces zones nées de la synthèse du positionnement géographique de chaque structure qui les constitue, croissent de façon concentrique. Chaque zone de tracés se déployant, par principe, à l'infini (comme espace de libertés et de possibles), rencontre à un moment donné une autre zone et entre en contact avec. Ainsi, les espaces préalablement définis s'entrechoquent, s'interpénètrent et se remodèlent au contact de l'autre.
Le réseau ainsi tracé, où ni point de départ ni point d'arrivée ne sont plus clairement distingués, se définit comme espace visuel à l'intérieur duquel le mouvement est possible.


2.4

Polymorphisme

posté par Eve le 20-06-2013

L'objet, support de communication, s'est définit en tant qu'objet hybride et polymorphe, manifeste d'une démarche affirmée: celle de donner à voir des espaces où la modularité et la pluralité sont moteurs. Ainsi, l'objet est à la fois flyer et poster de l'évènement, puis guide et brochure intégrant cartes, présentations de chaque structures, programme du festival et textes sur la création artistique de plus large envergure. Le support se constitue de 8 feuillets (+/-A3) pliés en deux et relié les uns aux autres. Ce système permet un jeu de double format: l'information textuelle se retrouve sur le versant plié (+/-A5), les cartes sur le versant déplié (+/-A3).


2.5

Marquer l'espace

posté par Eve le 20-06-2013

Définir un espace Open House, marquer la ville de son empreinte. La signalétique reprend au tape rouge les 4 zones de tracés géographiques en s'insérant dans l'espace urbain en 3 dimensions (jeu entre les différents plans).


2.6

Website

posté par Pierre-Philippe le 20-06-2013

www.openhousebrussels.be