Playtimefilms.com (Playtime Films)

site internet, cms, hébergement web

1

Introduction

posté par Lionel le 19-06-2013

Nous avons réalisé le site www.playtimefilms.com pour la société de production vidéo Playtime, dirigée par Matthieu Frances, Julien Bechara et Gilles Ivan Frankignoul.


2

Tatiland

posté par Pierre-Philippe le 19-06-2013

Pour ce projet, nous avons cherché à créer un site dont la mise en espace du contenu et le scénario de navigation feraient echo au cinéma et plus spécifiquement au film Playtime de Jacques Tati. Filmé en 70mm, les plans très larges de Playtime offrent à voir des espaces structurés selon une vision très moderniste, où les mouvements des personnages forment et renforcent l'architecture de l'image.

L'image ci-dessus, qui provient du film, nous a particulièrement inspiré pour la mise en page du site; la grille de mise en page est composée de blocs rectangulaires disposés les uns à côté des autres, dont le rapport hauteur/largeur — 4/3 — correspond à celui d'un écran, d'une fenêtre vers un autre espace. Chaque page du site comprend une partie affichée par la fenêtre du navigateur et une partie cachée, hors-champ, que l'on découvre en se déplaçant dans la page ; en déplaçant le point de vue dans l'espace.

La fenêtre du navigateur, le rectangle noir sur l'image ci-dessus, centrée ici sur la rubrique news, est donc considéré comme un module rectangulaire d'un plan global (l'ensemble de la page), au même titre que les éléments qu'il contient correspondent à des modules d'un plan local (la partie affichée par la fenêtre). La correspondance entre le cadre de la fenêtre et les modules qu'elle contient provoque une mise en abyme ; les espaces s'imbriquent les uns dans les autres. Cette imbrication de différents espaces est directement inspirée du film.


3

Mouvements

posté par Lionel le 19-06-2013

En cliquant sur un des éléments d'une rubrique, le point de vue change et le module local sur lequel on a cliqué, une news par exemple, devient module global; à l'écran s'affiche la news sélectionnée et en hors champ les autres news, prenant chaque fois la place d'un écran. Le mouvement effectué correspond à un zoom (quand le cadre se centre sur un élément et affiche un autre plan) dans la structure imbriquée du site. Le déplacement à l'intérieur de l'espace du site est donc en trois dimensions : vertical et latéral pour passer d'un élément à un autre de même niveau ou en profondeur lorsque l'on zoom sur un élément ou que l'on revient à un élément parent.


4

Play

posté par Lionel le 19-06-2013

Le site comprend des éléments perturbateurs, à l'image de certains espaces et mouvements absurdes présents dans le film. Dans la structure logique du site, certains espaces s'insèrent, réorganisant l'ordre des éléments et perturbant la mise en page (des images, gifs animés et vidéos centrées ou en plein écran). Ce contenu particulier n'est visible que lorsque l'on navigue entre les écrans de contenu avec les scroll bars ou lorsque l'on clique sur le logo Play de la page, qui se complète alors et devient Playtime. Cette insertion de contenus alternatifs correspond à une demande précise de nos commanditaires ; avoir la possibilité de s'amuser avec leur site, de pouvoir insérer du contenu ne perturbant pas l'information mais permettant au visiteur qui le veut une expérience interactive particulière. La rubrique Services du site contient des éléments perturbateurs à part; photos des studios de Playtime Films, affichées en plein écran. Cette rubrique lie l'espace du site à l'espace physique du lieu de travail des producteurs, dans la même logique de cadres et d'espaces absurdes.